poisson_d_orPOISSON D'ORblogoclub

J. M. G Le Clézio

Voilà le livre que j'ai choisi pour cette nouvelle rencontre du Blogoclub...Je vous rappelle le thème: chaque participante devait choisir un livre de J.M.G. Le Clézio.

A vrai dire je n'ai pas trop eu le choix, à la bibliothèque, il n'y avait que deux ouvrages disponibles. J'ai pris les deux....sans regrets, j'ai hâte que les autres soient disponibles!!!!

Le livre commence par un proverbe nahuatl ("langue parlée par les nahuas, groupe ethnique du Mexique" Wikipédia).

         "quem vel ximimati in ti teucucuitla michin"

la traduction: "Oh poisson, petit poisson d'or, prends bien garde à toi! Car il y a tant de lassos et de filets tendus pour toi dans ce monde"

Le poisson d'or, c'est Laïla. Volée et battue enfant, elle est vendue à une femme Lalla Asma. Celle-ci sera à la fois sa maîtresse et sa grand-mère. Pendant huit ans, Laïla restera enfermée dans cette maison, apprenant plein de choses elle y passera des jours heureux, hantée tout de même par son enlèvement dont elle garde seulement quelques bribes de souvenirs: un grand sac noir et un corbeau criant.
A la mort de la vieille dame, Zohra, sa méchante belle-fille, s'en prend à Laïla. Celle-ci décide donc de s'enfuir... Elle s'ouvre donc à une nouvelle vie remplie d'épreuves...

On va suivre ensuite toutes les aventures de Laïla. Avec elle, on voyage de l'Afrique du nord à la France, de Paris à Nice, de Boston à Chicago. Laïla n'arrive pas à se fixer. Sa vie n'est pas facile. Elle fait de nombreuses rencontres, pas toujours bienveillantes qui la pousseront à fuir. Beaucoup de gens vont l'aider mais beaucoup attendront en retour quelque chose.
Le livre aborde des thèmes difficiles: racisme, précarité, privation, exploitation, addiction. On souffre avec chaque épreuve que Laïla doit traverser comme chemin nécessaire vers la vie adulte et on se demande pourquoi elle ne réussit pas à se fixer. Pourquoi lorsqu'elle trouve une situation à peu près stable, elle n'arrive pas à rester et elle ressent ce besoin de partir de tout quitter pour recommencer ailleurs. Et puis à un moment, cette raison devient très claire...on comprend tout.
Le Clézio arrive avec des mots simples à nous transporter dans le monde de Laïla, dans ses conflits intérieurs. Il ne dit rien de façon explicite, il nous fait plutôt comprendre comment notre héroïne mûrit, comment elle passe de l'enfance à la vie adulte.
Derrière cette jeune fille noire, on ressent toute la détresse des gens pauvres qui essayent de survivre dans un monde hostile qui les malmène.

J'ai donc passé des moments très forts en compagnie de cette jeune fille. J'ai beaucoup aimé l'écriture de Le Clézio. C'est un auteur que je ne connaissais pas et que je n'aurais peut-être jamais lu sans le Blogoclub.

Pour voir les avis des autres participantes, allez voir sur les blogs des organisatrices Sylire et Lisa.

Le prochain thème est le Mexique avec L'instinct d'Inez de Carlos Fuentes à lire pour le 1er mai.

instict_d_Inez