Sur une initiative de Denis et Fabienne du blog Bonheur de lire, plusieurs blogueurs se donnent rendez-vous le jour de l'anniversaire de la mort d'Albert Camus pour lui rendre hommage.

Il y a quelques années j'avais lu "L'étranger" de cet auteur. J'avais beaucoup aimé.

J'ai choisi de lire cette fois "La Peste". J'ai envie depuis longtemps de découvrir ce roman, Denis et Fabienne m'ont en donné l'occasion!!!!! Malheureusement avec les fêtes, je n'ai pas réussi à le terminer. Je vous donne aujourd'hui donc juste une impression sur les 2 premières parties.

pesteLA PESTE

Albert Camus

Un matin, Rieux, medecin dans la ville d'Oran, découvre un rat qui se meurt devant sa porte. Puis c'est son concierge qui en retrouve quelque uns dans l'immeuble. Au fil des jours, la population d'Oran voit de plus en plus de rats mourir au milieu des rues.

Rieux s'interroge sur ce phénomène bizarre. Après les rats, un homme tombe malade, avec une curieuse inflammation des ganglions, puis un deuxième homme, un troisième....Rieux comprend vite. On est là face à des cas de peste, il faut agir vite pour protéger les habitants d'Oran. Mais n'est-ce pas déjà trop tard????

Je n'ai lu pour l'instant que les deux premières parties. Dans la première, on voit la maladie grandir et on suppose la catastrophe à venir. Rieux essaye de faire entendre raison aux autorités qui minimisent le phénomène.

Dans la deuxième partie, la ville est mise en quarantaine. On voit alors comment une population peut réagir face à l'annonce d'une telle maladie. On se sent oppressé dans cette ville et au départ on est perturbé par la non réaction de ses habitants. J'aime l'ambiance que forme Camus, on se laisse emporter avec le médecin et on se sent vite intégré à la population. Pourtant je trouve que Camus ne fait pas dans le sensationnel. Il décrit peu ( pour l'instant) la maladie. Il s'attarde plus sur la réaction des gens.

Voilà ce que je peux dire à mon stade de lecture...j'ai hâte de découvrir la suite et surtout j'ai hâte de voir ce que les commentaires des autres participants de ce rendez-vous. C'est ici.